Le vieillissement est du à l'accumulation de déchets acides et oxydants

Posté Par: Jean-Luc LEFEVRE Dans: Santé Naturelle Sur: Commentaire: 0 Frapper: 1450

Toute activité cellulaire produit des déchets et des résidus plus ou moins toxiques, qui sont, normalement, éliminés par la vésicule biliaire, le foie, l’intestin, les reins, la peau, les bronches ou par des exutoires provoqués par l’organisme lorsque les émonctoires naturels sont défaillants. C’est alors qu’apparaissent des manifestations épuratives appelées « maladies non accidentelles » qui visent à épurer le milieu intérieur, constitué par le sang, la lymphe et les fluides lacunaires (liquides humoraux physiologiques). Les déchets que nous n’arrivons pas éliminer totalement par suite d’une insuffisance de force vitale ou par suite d’apports constants et excessifs de substances inutilisables ou mal utilisées, productrices de grandes quantités de déchets, stagnent et s’accumulent dans l’organisme. Il en résulte un encrassement organique nommé Tox-Sang-Lymphe Physio-Pathologie, TSLpp. C’est une intoxication pathologique du sang et de la lymphe notamment. Ces déchets s’insinuent partout, jusque dans nos glandes endocrines[1], notre système nerveux, nos yeux, nos os, nos bronches, nos reins, notre peau, etc.

Or, ces déchets sont acides, donc corrosifsoxydants. Et c’est cette acidité qui ronge nos tissus, et qui est la cause de nos oxydations bioélectroniques cellulaires, non compensées par des réductions bioélectroniques équivalentes, et par conséquent, cause de notre vieillissement, atonie, flétrissement des tissus.

Pour simplifier, on peut dire que le vieillissement, la pire de toutes nos maladies, est dû à l’accumulation de déchets acidesoxydants.

Même quand nous consommons des aliments spécifiques et naturels, biologiques, physiologiquement adaptés, nous produisons des déchets toxiques et acides que nous devons impérativement neutraliser, puis évacuer sous peine d’intoxication.

Bien sûr, les aliments naturels et adaptés à l’être humain, comme les fruits et légumes frais et juteux, produisent beaucoup moins de déchets que les aliments industriels, dénaturés et anti-physiologiques qui dominent l’alimentation de l’immense majorité des personnes.

Le Docteur Alexis CARREL, Prix Nobel de Médecine, a prouvé que les cellules produisent des déchets et que c’est l’accumulation de ces déchets qui entraîne la mort. Pendant près de 40 ans, il a fait battre un cœur de poulet dans un aquarium contenant une solution saline équilibrée en minéraux. Il remplaçait chaque jour cette solution par une solution identique neuve et propre. L’expérience du Dr Alexis CARREL aurait pu durer indéfiniment si un laborantin zélé n’avait pas jeté par accident le contenu de cet aquarium.

Retenons que le secret de cette survie réside dans le fait que le Dr Alexis CARREL a éliminé, chaque jour, les déchets toxiques produits par les pulsations de ce cœur isolé. Notre vie, notre santé dépendent donc de la pureté, de la propreté de notre bouillon de culture cellulaire, de l’élimination totale de nos poisons organiques qui polluent notre milieu liquide interne.

Autrement dit, la santé naturelle résulte de notre propreté interne et la maladie non accidentelle résulte de notre saleté interne. En fait, les maladies non accidentelles, habituelles ne sont que des crises de nettoyage interne, un effort de désintoxication effectué par notre force vitale, homéostasique, de l’organisme pour se débarrasser de ses poisons, des poisons qui mettent en péril la vie elle-même.

Le Dr Alexis CARREL a prouvé que nous sommes immortels par essence. Les cellules germinales[2] ne meurent jamais. Selon la physiologie moderne, elles ne donnent pas de signe de vieillissement et portent le potentiel de génération en génération.

Mais, nous avons aussi en nous d’autres cellules, les cellules somatiques qui se transforment en tissus spécialisés en se développant, ce qui donne des muscles, des nerfs, des os, de la peau, etc. Nos organes sont constitués de ce type de cellules, qui vieillissent et meurent par désinformation vitale induisant des oxydations excessives, non réduites journellement.

[1] Une glande endocrine est une glande interne qui sécrète des hormonesdans la circulation sanguine directement. Ces hormones exercent alors leur action spécifique sur des organes cellules ou récepteur distants. Les hormones agissent comme des sortes de messagers biochimiques, régulant de nombreuses fonctions de l'organisme telles que la croissance et le développement, la différenciation sexuelle, la reproduction, le métabolisme, la pression artérielle, la glycémie et l'équilibre des fluides.

[2] Les cellules germinales sont la "base" de tout être vivant, elles sont le point de départ de tout embryon et leur division donnera lieu à toutes les cellules souches futures.

Commentaires

Laissez votre commentaire